Guide voyage tanzanie

Guide voyage Tanzanie

Avec ses 12 parcs nationaux, il n'est pas franchement étonnant que la Tanzanie puisse passer pour le paradis des amateurs de safari. Ils sont ainsi plusieurs milliers à s'y presser chaque année pour découvrir une faune et une flore unique en son genre, notamment lors de la période de la grande migration. Un cadre exceptionnel rehaussé par la présence de l'imposant Kilimanjaro, toit de l'Afrique, et de l'exceptionnel parc national du Serengeti. Autant de beautés sur lesquelles veille fièrement le peuple Maasaï !

Tous nos voyages en Tanzanie

Tous nos voyages en Tanzanie

Fiche pays
Climat

On pourrait découper l'année en deux périodes : une saison sèche entre mai et octobre, et une saison des pluies de novembre à avril. Si la première période est la plus agréable, elle n'est guère propice à l'observation des animaux. Dans le cadre d'un safari, les mois de novembre et décembre apparaissent comme les plus intéressants. Les averses alors moins fréquentes et de faible intensité contrastent avec les pluies parfois violentes constatées en mars et avril. Pour autant, il est possible de profiter de la Tanzanie toute l'année. Il convient aussi de se souvenir que ces grandes lignes peuvent être nuancées par certaines spécificités locales.

Pays

La République unie de Tanzanie, dirigée par le président Jakaya Kilwete depuis décembre 2005, est un pays d'Afrique de l'Est de 947 300 km2 regroupant pas moins de 46,9 millions d'habitants. Si Dodoma est la capitale officielle, c'est bien à Dar es-Salam que se décide le destin de cette nation très attachée à ses racines, malgré des décennies de colonisation, allemande puis britannique. Ainsi, si les religions chrétiennes et musulmanes s'affichent et si l'anglais est couramment parlé et compris, le swahili est l'autre langue du pays et le culte animiste est toujours très vivace.

L'artisanat

L'artisanat occupe indéniablement une place prépondérante dans la petite économie tanzanienne. De la simple breloque à la véritable oeuvre d'art d'inspiration ethnique, il est possible de trouver de tout, à tous prix : des petites figurines animalières en bois, comme des pierres à savon, en passant par des gourdes, des bassines ou toutes sortes de récipients. Les amateurs d'objets tribaux apprécieront tout autant certaines armes blanches que de petits bijoux en métal ornés de perles. Côté textile, rien de plus traditionnel que les kangas (sarongs multicolores en coton) ou les kikoys (paréos épais colorés).
Bien évidemment, on évitera le piège de se procurer trophées de chasse, carapaces de tortues et autres bracelets d'ivoire. Leur importation est tout simplement interdite et punie dans l'espace européen.

Informations pratiques
  • Passeport et visa

    Visa obligatoire. Celui-ci s'obtient auprès des autorités consulaires en France, comme à l'arrivée à l'aéroport ou à tout poste-frontière. 50 € de frais de dossier sont à acquitter pour sa délivrance qui s'effectue dans un délai de 48 h en France. Le passeport doit afficher une validité de 6 mois après la date prévue du retour.

  • Formalités douanières

    A l'heure où nous écrivons ces lignes, la législation tanzanienne n'autorise l'entrée que de 200 unités de cigarettes (ou 50 cigares ou encore 250 g de tabac), deux bouteilles de vin et 1 l de spiritueux et pas plus de 570 ml de parfum. Pour plus d'informations, consultez http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs.

  • Boucler sa valise

    Les vêtements légers en coton sont particulièrement conseillés, plus particulièrement de couleur verte ou kaki, pas tant pour des raisons esthétiques que pour se fondre dans le décor lors des safaris. On préférera des manches et pantalons longs afin d'éviter les piqûres de moustiques, ainsi qu'un spray répulsif efficace. Bien sûr, tout ce qui peut protéger efficacement du soleil doit trouver une place auprès des maillots de bain !

  • Santé

    Aux vaccins habituels, dont on mettra à jour les rappels, il ne faut pas hésiter à ajouter ceux contre la fièvre jaune, l'hépatite A et la typhoïde. L'omniprésence du paludisme réclame un traitement préalable. Sur place, pas de baignade improvisée hors des sites réservés à cet effet, on ne consomme pas d'eau qui ne proviendrait pas d'une bouteille capsulée et on évite de consommer toute nourriture sans se soucier de sa provenance. Pour plus de précisions, se renseigner sur http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs.

  • Electricité

    Les prises sont en 220/240 V à trois broches plates, différentes des standards hexagonaux. Il faut donc prévoir un adaptateur.

  • Devises

    A la fin du premier semestre 2014, on obtenait 2 251 shillings tanzaniens en échange d'un euro. Toutefois, le shilling tanzanien connaît de nombreuses et fortes fluctuations. Mieux vaut donc suivre de près ses soubresauts. Le taux de change peut être vérifié avant le départ sur : https://fr.finance.yahoo.com/devises/convertisseur/.

  • Carte bancaire

    L'utilisation de la carte bancaire est pour le moins limitée. Seuls de rares établissements hôteliers à Dar es-Salaam l'acceptent. Le Royal Palm permet même d'effectuer des retraits. Mieux vaut donc effectuer un change au préalable et conserver sur soi quelques euros pour régler ses notes et combler les imprévus.

  • Dollar americain

    L'euro offre un taux de change plus appréciable que le dollar à l'heure où sont écrites ces lignes. Pour effectuer un change, les taux proposés par les bureaux spécialisés sont généralement plus intéressants que ceux affichés à l'aéroport. Le dollar ne trouve son utilité qu'en dernier recours, les commissions prises sur ce change pouvant s'avérer exorbitantes.

Calendrier

Les moments forts sont essentiellement traditionnels. Le Sauti za Busara, en février, célèbre la culture swahilie par la musique et la danse, de quoi enflammer le pays 3 jours durant. En juillet, le Mwaka Kogwa (Nouvel An chirazi) est lui marqué par 4 jours de festivités du côté de Zanzibar et le rendez-vous bat particulièrement son plein à Makunduchi. Le pays voit chrétiens et musulmans parfaitement cohabiter et chaque communauté ne manque jamais de célébrer comme il se doit les différentes dates importantes liées à ses rites.

Lexique des expressions courantes

L'intonation a une importance majeure dans le swahili. De manière générale, on accentue l'avant-dernière syllabe. Le e se prononce « é », et le u se dit « ou ». Toute voyelle doublée signifie un prolongement de cette accentuation. Difficile toutefois de maîtriser une langue pleine de variantes et il est à noter que l'anglais est couramment parlé !


Un : moja.

Deux : mbili.

Trois : tatu.

Bonjour : jambo.

Merci : asante sana.

S'il vous plait : tafadhali.

Bienvenue : karibu.

Très bien : mzuri sana.

Au revoir : kwaheri.

Monsieur : bwana.

Madame : mama.

Oui : ndiyo.

Non : hapana.

Combien ? : ngapi ?

Mon nom est... : jina langu...

Argent : pesa.

Je veux : ninataka.

Je ne veux pas : sitaki.

Je ne comprend pas : sielewi.

Nourriture : chakula.

Eau minérale : maji safi.

Pain : mkate.

Notre Conseil

Bien évidemment, on ne peut que préconiser la plus grande prudence dans cet environnement des plus sauvages. Pas question de partir à l'aventure sans tenir compte des consignes de sécurité. Il en va de la sécurité de tous. Autre point à ne pas négliger, si certaines tribus composent parfaitement avec les touristes, d'autres ont un rapport encore difficile avec certaines pratiques, notamment celle de la photo. Il convient donc de toujours demander un accord avant d'immortaliser un instant.

Top 10 des incontournables
  • Kilimanjaro ( Carte : D3 )

    Du haut de ses 5 895 m, difficile de passer à côté du très emblématique Kilimanjaro, véritable point culminant de l'Afrique. Cette montagne à la silhouette bien connue domine un parc national de 756 km2, point de départ de tous ceux qui entreprennent cette ascension mythique. Une belle aventure de 4 à 6 jours, jalonnée de superbes refuges, en suivant l'une des 5 voies d'accès vers les neiges éternelles. En route, il faut s'attendre à de belles rencontres avec des antilopes, des buffles, quelques léopards, voire des éléphants !

  • Lac Manyara ( Carte : C4 )

    C'est un magnifique écosystème qu'offrent les 230 km2 du lac Manyara. Celui-ci occupe pas moins des deuxtiers du parc national du même nom. Considéré par un certain Ernest Hemingway comme le plus beau de toute l'Afrique, le lac regroupe sur ses différentes rives de nombreux paysages d'une rare diversité. Savane arborée, forêt sèche ou tropicale, tous ces espaces peuplés d'innombrables animaux (singes, girafes, éléphants, zèbres ou flamants roses), sont regroupés sur ce territoire quelque peu intimiste.

  • Caldeira N'Gorongoro ( Carte : C3)

    C'est un panorama exceptionnel qu'offre ce cratère d'une superficie de 326 km2 intégré au N'Gorongoro Conservation Area et classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. Il est vieux de deux millions d'années et c'est une véritable plongée dans un monde originel, qui voit faune et flore cohabiter dans une belle harmonie. Marécages, lacs et autres ruisseaux attirent de nombreuses bêtes, dont plusieurs types de prédateurs. C'est aussi là que paissent des troupeaux conduits par les bergers maasaïs.

  • Gorges, Olduvai et musées ( Carte : C3)

    Ces gorges possèdent des points de vue particulièrement scéniques, mais ce n'est pas leur seul intérêt. Voilà plus d'un siècle que des chercheurs du monde entier se relaient sur ce site. Quelques-uns des plus vieux squelettes d'hominidés, certains datant de 1,8 millions d'années, en ont été extirpés en compagnie de fossiles d'animaux mystérieux (girafes cornues ou sangliers géants). Une partie de ces découvertes a trouvé place dans un musée de paléontologie à l'image des lieux : original et émouvant !

  • Zanzibar ( Carte : D4-D5 )

    A une quarantaine de kilomètres des côtes, l'archipel de Zanzibar est l'un des joyaux de l'océan Indien. Unguja, Pemba, Mafia, qui sont les principales îles, ainsi qu'une flopée d'autres îlots, déploient tous leurs charmes. Il n'y a qu'à contempler les plages de sable corallien, baignées par les flots turquoise pour s'en convaincre. Un lieu enchanteur comme aucun autre, dont le patrimoine culturel témoigne également d'un passé mouvementé. Les « îles aux épices » n'ont rien perdu de leur authenticité.

  • Parc de Serengeti ( Carte : C3 )

    Voilà un lieu unique, une plaine qui s'étire sur environ 1,5 million d'hectares. C'est un espace préservé qui accueille chaque année la plus importante migration animale de la planète. En effet, c'est par millions que gnous, gazelles et zèbres, pourchassés par des prédateurs, mais aussi rhinocéros et autres éléphants, fendent la savane en quête de points d'eau salvateurs. Cet événement a lieu dans un environnement qui a valu au site un classement au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

  • Parc national de Tarangire ( Carte : C4)

    Avec sa rivière, dont le parc a tiré son nom, les quelques 2 600 km2 du Tarangire sont un haut-lieu des migrations animales que connaît la région, plus particulièrement à la fin de l'hiver lorsque la saison des pluies tire sa révérence. Mais c'est grâce à sa grande variété végétale que ce parc se démarque. Baobabs, arbres à saucisses et autres acacias s'imposent dans cet horizon de savane arborée, agrémentée de marécages au sud, qui attire nombre d'oiseaux venant profiter de la générosité du site.

  • Villages Massaïs ( Carte : D3)

    Plus que tout autre, les Maasaïs apparaissent comme les maîtres de certains lieux qu'ils occupent depuis des millénaires, entre Kenya et Tanzanie. Cette ethnie ancestrale a su conserver un art de vivre coupé de toute modernité. Toutefois, ce peuple de bergers a également su tirer profit du tourisme en offrant la possibilité aux étrangers de partager un peu de leur quotidien et de leur culture. Au programme : visite de leurs villages de huttes de boue séchée mais aussi de belles festivités !

  • Unguja, Zanzibar ( Carte : D4 )

    La plus grande des îles de l'archipel est également la plus peuplée. Elle a notamment accueilli nombre de conquérants attirés par ses potentialités, mais aussi par la magie des lieux. En effet, il ne faut pas s'arrêter aux seules plages paradisiaques, ceintes d'une barrière de corail, il faut aussi s'immerger dans les parcs naturels luxuriants ou encore partir à la découverte de petits villages à l'architecture d'inspiration coloniale un brin surannée, dans lesquels le temps s'écoule tranquillement.

  • Lac Natron ( Carte : C3 )

    C'est dans le cadre enchanteur et particulièrement isolé du lac Natron, dominé par le mont Gelai, que les flamants roses ont pris leurs quartiers. Cette étendue salée voit ces élégants oiseaux, regroupés par milliers, nidifier dans ses eaux protectrices, riches en micro-organismes nutritifs. D'étranges nids tronconiques constitués de boue en témoignent. Cependant, les flamants ne sont pas les seuls à profiter des lieux puisque pas moins de 100 000 espèces différentes d'oiseaux aquatiques transitent par le site.

Points d'interêts touristique
  • Kilimanjaro ( D3 )
  • Lac Manyara ( C4 )
  • Caldeira N'Gorongoro ( C3 )
  • Gorges, Olduvai et musées ( C3 )
  • Zanzibar ( D4-D5 )
  • Parc de Serengeti ( C3 )
  • Parc national de Tarangire ( C4 )
  • Villages Massaïs ( D3 )
  • Unguja, Zanzibar ( D4 )
  • Lac Natron ( C3 )
Pourquoi nous choisir